이응노 미술관
바로가기 메뉴
본문내용 바로가기
메인메뉴 바로가기


Collections / archives

서브메뉴
HOME > Collections / archives > Collections > Histoire de la collection

Collections

Histoire de la collection

En février 2004, la ville de Daejeon et Madame Park In-kyung ont signé la convention de la première donation en vue de la construction du Musée Lee Ungno. Sur cette base, la ville a reçu l’année suivante, en octobre 2005 pour la première fois la donation de 105 œuvres dont « Lettres abstraites » et « Groupe », œuvres représentatives de l’artiste. Puis, la deuxième donation a été effectuée en décembre 2006 avec 101 œuvres supplémentaires incluant les tableaux réalisés lors de l’emprisonnement du peintre afin de pouvoir préparer l’exposition commémorant l’inauguration de l’établissement. Ce qui a enfin permis de présenter l’intégralité des œuvres reçues à travers la première et la deuxième donations et celles acquises par l’établissement à l’occasion de l’exposition inaugurale. Et dans la même année, l’Office national des patrimoines culturels de Corée a octroyé au musée la gestion d’un paravent de paysage à dix volets. Ensuite, 308 œuvres dont « Tableau de l’ordre des 64 hexagrammes du Livre des mutations » et « Série du Devisement du monde » ont été données en supplément, en novembre 2008 par la famille du défunt artiste, trois pièces de tapisserie « Lettres abstraites », une pièce intitulée « Paysage », réalisée en 1950 et une pièce de gravure représentant le groupe de grande taille en septembre 2011. Le nombre des œuvres collectionnées à l'époque du Musée Lee Ungno sous la tutelle de la mairie de Daejeon était de 533 au total incluant les œuvres données, acquises et confiées à sa gestion. Depuis l’inauguration de la Fondation d’art et de culture Goam de Daejeon en 2012, ce nombre s’élève à 811 en 2016.

이응노 : 군상 군상 / 1986 / 한지에먹 / 167x266

Avec l’accélération des démarches artistiques en Corée et à l’étranger comme les exposotions, les conférences, les publications depuis l’inauguration de la fondation dans le but de s’imposer comme un musée dédié à un artiste de renommée internationale, la collection a connu une grande croissance. La directrice honoraire Park In-kyung a fait la donation de 342 œuvres dont les gravures et les planches en novembre 2012, et 322 pièces dont les paysages des années 1970, les peintures de lettrés, les lettres abstraites en janvier 2013, puis 689 œuvres et 25 objets laissés par l’artiste la même année en juillet afin de préparer l’exposition spéciale intitulée « Lee Ungno, peindre le temps au-delà du monde ». En 2015, la donation de 95 pièces incluant 66 œuvres plastiques a permis d’organiser l’exposition de sculpture « Sculpture de Lee Ungno : ouvrir l’espace », premier évènement en Corée à mettre en lumière les œuvres plastiques de l’artiste. Cette exposition a contribué à attirer l’attention des chercheurs sur l’univers plastique de Lee Ungno.

En dehors de la directrice honoraire Park In-kyung, les autres membres de la famille et les connaissances de l’artiste ont fait également un don ; une pièce de sculpture en bois par le directeur honoraire du Musée municipal d’art de Gwangju Ha Jeong-woong (en juin 2010), un paravent à huit volets représentant les dix symboles de la longévité réalisé lors de l’emprisonnement de l’artiste par un membre de la famille Seo Seung-wan (en mai 2012) et une peinture réalisée dans les années 1960 par une connaissance du peinture, Arlette Braine. En outre, récemment en août 2016, le directeur de la Galerie Numaga en Suisse, Gilbert Huguenin a fait la donation d’une peinture réalisée en 1965. Compte tenu de la valeur historique et de la diversité des œuvres, toutes ces donations sont très significatives pour l’établissement.

En plus des donations, le nombre d'œuvres achetées par l’établissement est de 24 ; elles sont collectionnées et gérées de manière systématique par la délibération du Comité de collection des œuvres qui se tient annuellement selon le plan de collection des œuvres et des documents dispersés en Corée et à l’étranger sur les longs et moyens termes.

Ayant commencé en 2007 à collectionner les œuvres, les documents et les objets laissés par l’artiste, le musée gère à présent (en septembre 2016) 1 344 pièces, dont 1 309 œuvres ont fait l’objet des 10 donations de la directrice honoraire Park In-kyung.